L'âge des arbres
 
Comment déterminer l'âge d'un arbre ?

L'évaluation de l'âge d'un arbre est facilement réalisé lorsque l'arbre est coupé (ce n'est pas une raison suffisante pour abattre un arbre !).
Il présente en effet trois zones bien nettes.
Au centre, une zone de teinte plus foncée (1) et surtout plus dure : c'est le coeur du bois. Plus l'arbre est vieux, plus le coeur est résistant, sauf en cas de maladie.
A l'extérieur, l'écorce se détache aisément. (4)
Entre le coeur et l'écorce se trouve une couche de bois plus clair, plus tendre : c'est l'aubier. (2)
La partie humide dont l'écorce se détache est le liber (3). C'est là que circule la sève, sève brute lorsqu'elle porte la nourriture aux feuilles, et sève élaborée, c'est-à-dire travaillée, affinée, lorsqu'elle redescend vers les racines.
L'aubier présente une alternance de cercle qu'il suffit de compter.
En effet, chaque année, du bois de couleur clair se forme au printemps, la croissance se ralentit à l'automne formant du bois d'une teinte plus sombre.

Les anneaux sont plus ou moins larges selon les conditions climatiques, l’arbre grandira moins si l’année est particulièrement sèche, les cercles seront plus rapprochés. Les arbres âgés gardent ainsi la mémoire des siècles passés (variations du climat...)

Si vous rencontrez la souche d’un arbre fraichement coupé, amusez-vous à compter les cercles, vous trouverez ainsi l’âge de l’arbre.