Le vol des hirondelles
 

Tiens ! Les hirondelles volent au ras du sol et l'orage approche.

 

Un peu de météo.

La pression atmosphérique, quasiment imperceptible pour l'homme est très liée à l'évolution des conditions météorologiques. En effet, une haute pression indique que l'on se situe dans un système anticyclonique (signe de beau temps) alors qu'une basse pression indique que l'on se situe dans un système dépressionnaire (signe de mauvais temps).
On estime que la barrière entre ces deux systèmes se situe à environ 1.013 hecto Pascal. Si le baromètre est au dessus, il fera plutôt beau temps et s'il se situe en dessous, il fera plutôt mauvais temps.

A l'approche d'un orage, la température extérieure baisse sensiblement. Le sol, chauffé par la lumière du soleil, dégage alors de la chaleur qui tend à remonter vers le ciel. Les courants descendants sont froids, ce qui occasionne avec l'air chaud la formation de minuscules gouttelettes d'eau.
Les insectes présents dans l'atmosphère sont comme plaqués au sol par ces courants descendants et ces gouttelettes d'eau. Les hirondelles, détectant l'accroissement d'une forte densité d'insectes, zigzaguent en tous sens et en rase-motte pour un joyeux festin.