Cliquez pour
agrandir

 


Flawinne - Malonne - 8 Km.

25 mars 2007

Balise : losange vert

Balade assez dure si on tient compte du dénivelé important dans le bois de la Vecquée.

Dos à l’entrée de l’église, nous descendons la rue Aimable Vigneron jusqu’au chemin de fer où nous tournons à gauche, nous allons jusqu’au pont qui enjambe d’abord la ligne de chemin de fer puis la Sambre. Nous continuons vers le rond point situé sur la nationale 90 « Namur – Charleroi ».

Une fois arrivés dans le rond point, nous allons directement à droite dans le quartier de Bauce où un petit sentier sur notre gauche nous dirige à nouveau vers la N90, nous trouvons une première balise « losange vert », vous pouvez débuter la balade à cet endroit, il y a suffisamment de place pour garer votre voiture.

Nous traversons cette route très dangereuse et nous nous dirigeons tout droit vers l’entrée du bois de la Vecquée, trois chemins s’offrent à nous, nous prenons le sentier de gauche, balise « losange vert », le sentier monte assez fort, nous allons passer de l’altitude de 84 mètres au niveau de la Sambre à l’altitude 220 mètres sur une distance de 1.100 mètres.

Les fleurs de saison, ficaire fausse renoncule, anémone et petite pervenche sont au rendez-vous.

Le bois a été ainsi nommé pour montrer son appartenance à l’évêque, car Malonne dépendait de la principauté de Liège.

Nous arrivons au sommet et le sentier s’élargit pour former un Y, à cet endroit nous pouvons voir plusieurs village de la périphérie namuroise, Flawinne, Belgrade, Salzinnes se dessinent à travers les arbres. Nous allons à droite et nous longeons une sapinière pour arriver ensuite à un T, nous nous dirigeons vers la gauche en tournant le dos au fort de Malonne qui est un des 9 forts de la ceinture fortifiée construits entre 1888 et 1891, ce quadrilatère de 150 x 160 m est précédé d’une rampe d’accès. La première enceinte est séparée de la casemate centrale par un large fossé.

Malgré que nous soyons toujours dans le bois, le chemin est macadamisé, le bois de la Vecquée est bien connu des namurois et est toujours le but d’une balade dominicale, les enfants y font souvent leurs premiers tours de roue.

Nous arrivons à la sortie du bois en restant sur notre gauche et nous rejoignons malheureusement une route très fréquentée et assez dangereuse, soyez prudents.

A hauteur du premier passage pour piétons, nous entrons dans un chemin de terre sur notre gauche et nous quittons définitivement cette route dangereuse, nous longeons toute une série de grosses villas bourgeoises. Au bout de ce chemin et juste avant la grand route, au lieu dit « Milieu du Monde », nous trouvons un petit chemin de terre descendant dans le bois vers la vallée. Nous quittons les habitations pour nous retrouver en plein milieu du bois ou règne le silence mis à part quelques cris de geai des chênes et le tambourinage du pic épeiche, les mésanges aussi s’en donnent à cœur joie, heureuses de revoir les beaux jours et la saison des amours.

Un petit ru dégringole vers la vallée et nous le côtoierons jusqu’en bas, ça descend assez fort, le chemin est humide et légèrement boueux. Nous arrivons de nouveau à la nationale 90 au lieu dit « la Gueule du Loup », nous devons traverser cette route et rejoindre le chemin de hallage.

Nous allons longer la Sambre jusqu’au pont de Flawinne et en profiter pour observer quelques grands cormorans, nous passons derrière une grosse bâtisse qui semble être la « Ferme Blanche » bâtie au XVIIème siècle.

Arrivé au pont nous remontons sur la route par les escaliers et nous faisons le chemin en sens inverse pour rejoindre l’église de Flawinne où nous avons laissé notre voiture.

 

 


Cliquez pour
agrandir