L'Epilobe à feuilles étroites
Epilobium angustifolium L.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Appelé par les forestiers "Plante à feu" parce qu'il est une des premières plantes à réapparaître sur les terrains brûlés ou dans les coupes forestières, sur les sols secs ou frais, l'Epilobe à feuilles étroites est une des plus grandes espèces du genre Epilobium, et aussi une des plus belles. Ses jolies fleurs roses ne déparent pas dans les jardins. On le rencontre surtout sur les lisières et dans les coupes forestières, en plaine et en montagne, jusqu'à 2.300 mètres, dans toutes les régions tempérées et froides de l'hémisphère Nord.

C'est une plante très accommodante, trop parfois, et parce que ses longs rhizomes traçants assurent localement son expansion, il arrive qu'on doive se défendre de ses envahissements. A distance, ce sont ses graines innombrables et légères, à aigrettes, qui permettent sa dissémination : emportées par les vents d'automne, elles se dispersent parfois très loin.
L'Epilobe à feuilles étroites est une plante très utile : les Esquimaux ont longtemps consommé sa racine à saveur douceâtre. Ses jeunes pousses et ses feuilles sont comestibles, crues ou cuites. La moelle de sa tige, une fois celle-ci épluchée, est sucrée. On fait du thé avec ses feuilles séchées, une infusion avec ses fleurs. Par ailleurs, sa racine, qui contient des tanins, est médicinale.