La Linaire commune
Linaria vulgaris Mill.

   

 

 

 

 

 

 

 

En été, les grappes de fleurs d'un jaune brillant de la Linaire commune se remarquent en bordure des champs ou des routes, sur les terrains abandonnés et les gravières. La plante croît en abondance dans toute l'Europe, sauf dans les régions méditerranéennes, et en Asie occidentale.
Ses feuilles linéaires, semblables à celles du Lin, lui ont fait attribuer son nom. La forme particulière de la corolle a suscité l'imagination populaire d'antan, et la fleur, qui s'ouvre largement quand on la presse entre les doigts, est communément appelée Gueule de lion, par analogie avec le Muflier des jardins, ou Gueule-de-loup (Antirrhinum majus).

Très mellifères, les fleurs attirent abeilles et bourdons, seuls capables, par leur poids, d'ouvrir le palais et d'aller chercher le nectar au fond de l'éperon, tout en assurant la pollinisation.
Une vingtaine d'espèces, à habitats divers et fleurs parfois mauves, violacées ou blanchâtres, se rencontrent du littoral atlantique aux plaines et aux hautes montagnes. Plusieurs espèces, généralement peu communes, vivent autour de la Méditerranée, comme L.chalepensis Mill.