Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

 

 


L'Alouette des champs
Alauda arvensis
 

 

Plus grande et plus forte que le moineau, l'Alouette des champs a un plumage brun à rayures noires, les rectrices externes sont blanches, elle a une courte huppe souvent dressée, le mâle et la femelle sont identiques.

Elle est le plus souvent au sol et s'accroupit en cas de danger, si elle est vraiment dérangée, elle s'élève à la verticale en gazouillant.

Les juvéniles sont un peu plus foncés au dessus avec les pointes des plumes blanchâtres, le duvet est épars, assez long et de couleur paille.

Son cri d'appel est un "trlie" vibré mais elle chante pendant le vol nuptial haut et voltigé, son chant dure souvent quelques minutes en donnant l'impression de ne pas reprendre son souffle.

Elle niche fréquemment dans les terres cultivées, champs, prairies parfois sur les crêtes étendues.

La saison des nids s'étend d'avril à juillet avec 2 couvées par an, le nid est un simple creux dans le sol fait de brins d'herbes et de petites racines lâchement entrelacées.

La couvée se compose de 3 à 5 oeufs gris jaune densément tachetés, l'incubation dure de 12 à 14 jours et est assurée par la femelle, les petits quittent le nid avant leur aptitude au vol, ils sont nourris par les deux parents.

Elle se nourrit de graines, morceaux de plantes vertes et insectes.

 

 


Reproduction interdite sans autorisation © Aurélien Audevard

Cliquez sur les photos pour les agrandir


Reproduction interdite sans autorisation © Alain Fossé