Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

 

 


La Grande Aigrette
Ardea alba

 

La grande aigrette appelée aussi parfois "la grande duduche" est un échassier vivant près des lacs, étangs et rivières. Elle est approximativement de la taille du héron cendré. Son plumage est d’un blanc immaculé. En période de reproduction, de très longues plumes ornementales, appelées "aigrettes" descendent des épaules en barbes séparées et tombent sur la queue et le bas du dos. Les pattes sont gris verdâtre ou noires sauf la partie supérieure qui est jaune au printemps. Le long bec est jaune. Les yeux sont entourés de vert.
Le mâle et la femelle sont presqu'identiques, le mâle est légèrement plus grand, les juvéniles ressemblent à l’adulte hors période de nidification, le bec et les pattes de couleur plus terne.
Le cri de l’aigrette est un « corr » bas et sonore. Si elle est dérangée, elle pousse aussi des cris rauques pour défendre son territoire, émettant un profond croassement. On peut aussi entendre quelques sons sourds au nid.

Elle niche seule ou en colonies dans les arbres surplombant l’eau sur une plate forme de branches et brindilles, le nid peut servir plusieurs années de suite. Les oeufs bleu verdâtre ou bleu clair sont au nombre de 4 ou 5 et l’incubation dure de 23 à 25 jours. Les jeunes commenceront faire leurs premiers vols d’essai après 35 à 40 jours.

Elle déambule lentement dans l’eau peu profonde et attrape ce qui passe à sa portée, poissons ou insectes, elle peut aussi rester immobile pendant longtemps. Comme le héron cendré elle se nourrit de petits poissons, de batraciens, d’insectes aquatiques, de reptiles et de petits rongeurs.

 

 


Reproduction interdite sans autorisation © Michel Lamarche

Cliquez sur les photos pour les agrandir


Reproduction interdite sans autorisation © Cédric Girard