Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

 


Le Martinet noir
Apus apus

 

L'oiseau qui ne se pose jamais sauf dans son nid, il passe sa vie en vol et monte parfois très haut dans le ciel, son vol est très rapide.
Il ressemble à une grande hirondelle mais est reconnaissable par ses ailes étroites en forme de faux.
Ils chassent les insectes en groupe autour des clochers et autres constructions, ils recherchent aussi les grands plans d'eau où vous pourrez les voir chasser au ras de la surface avec une grande habileté.

Il niche souvent dans les bâtiments, mais ça et là dans des cavités à flanc de falaise, des arbres creux ou d'anciennes loges d'oiseaux cavernicoles. Ses courtes pattes à crochets lui permettent de s'agripper sur un mur vertical mais s'il lui arrivait de se trouver au sol, il éprouverait beaucoup de difficulté pour décoller, ses longues ailes seraient un handicap.

Le mâle et la femelle sont identiques, les juvéniles ont des plumes à bords clairs sur la tête et le dos, les poussins sont nus.
Ils nichent en mai-juin après leur retour d'Afrique du nord avec une seule couvée par an.

Le nid, comme celui de l'hirondelle, est une construction assez remarquable composé de brins d'herbe, cheveux et plumes englués avec un ciment de salive et de poussière, on le trouve généralement dans les coins sombres des greniers de grands immeubles où ils nichent en société.

La couvée se compose de deux oeufs blancs, l'incubation se fait par les deux parents pendant 18-20 jours, les petits seront ensuite nourris jusqu'à 50 jours.

Ils se nourrissent d'insectes volants.

Ce sont des oiseaux migrateurs, ils nous arrivent début mai pour repartir fin août, début septembre.

 


Reproduction interdite sans autorisation © Jean-Marie Poncelet

Cliquez sur les photos pour les agrandir


Reproduction interdite sans autorisation © Thierry Tancrez