Bioul - 8 Km.

16 juillet 2006

Promenade sans difficultés sauf peut être une côte assez raide, peu de chemins de terre.

Départ dos à l’église, nous partons à droite vers la place où nous trouvons l’entrée du château et un buste en bronze d’un ancêtre de la famille Vaxelaire. Nous continuons dans le village en restant sur notre gauche, au passage, un monument aux martyrs de la dernière guerre mondiale nous rappelle qu’il y a eu de rudes combats dans la région en 1940 lors de l’invasion de la Belgique par les allemands.

Nous prenons la prochaine rue sur notre droite et directement celle de gauche, nous nous dirigeons vers la sortie du village. Juste avant la plaque Bioul barré nous prenons à droite au lieu dit « aux grands tilleuls », cette route est en épingle à cheveux, sur cette petite route de campagne nous avons déjà l’occasion un magnifique paysage, après la ferme et les quelques maison nous arrivons à un carrefour et nous prenons la branche de gauche et nous sortons de Bioul. Sur cette petite route de campagne, nous apercevons, au dessus des arbres, une tourelle du château de Neffe.

Au bout de cette route, nous trouvons un petit ruisseau qui nous semble bien boueux, le Burnot, la route forme un T et nous faisons un petit crochet à gauche vers le château de Neffe, nous trouvons d’abord un grand étang naturel vraisemblablement alimenté par le Burnot mais nous ne verrons qu’une petite partie du château entre les arbres.

Nous revenons sur nos pas, nous découvrons une cascade dans le bois et nous nous remettons en route et cette fois nous allons tout droit en laissant la route à droite par laquelle nous sommes venus. Nous sommes à ce moment dans un sous-bois dont nous apprécions la fraîcheur en ce jour de canicule. Nous longeons le Burlot et nous arrivons à un carrefour à la sortie du sous-bois, nous allons tout droit. Plus loin, la route forme un Y à l’envers et nous allons à gauche. Nous découvrons encore un immense étang sur notre droite où plusieurs énormes carpes viennent en surface se chauffer au soleil. Nous continuons sur cette petite route bordée d’arbres jusqu’au prochain Y que nous prenons à droite, nous quittons définitivement le ruisseau. Cette route monte assez fort jusqu’à la chapelle dédiée à Notre Dame de la Paix située à un carrefour de chemins de terre et de route, nous prenons le chemin de terre à droite entre deux champs cultivés. Le chemin forme un Y à l’envers mais nous restons à droite jusqu’au carrefour et nous allons à gauche, au Y suivant nous continuons sur notre droite et nous prenons le chemin empierré droit devant nous. Nous avons encore devant nous de magnifiques vues sur les bois et campagnes environnantes. Nous marchons toujours tout droit jusqu’à la chapelle où nous allons à gauche, nous nous dirigeons tout doucement vers notre point d’arrivée, nous prenons à gauche au carrefour suivant et nous longeons le mur du château de Bioul jusque la place, l’église se trouve sur notre gauche point d’arrivée.

Bioul est un gros village relativement dense, implanté sur le relief du plateau qui surplombe la Meuse, à environ 4 km du fleuve. Sa place est particulièrement remarquable grâce à la présence d'un riche ensemble architectural. En effet, la place Vaxelaire est bordée sur sa gauche de cinq maisons en pierre du pays dont la récente rénovation a permis d'accentuer la beauté du site. Sur sa droite, l'entrée du parc du beau château de Bioul auquel on accède par une drève de tilleuls et de l'autre côté se trouve la Salle Morétus. On y parvient en passant sous un porche. Cette ancienne bergerie a été offerte à la fabrique d'église vers 1926 et a accueilli des activités fort diverses (école, théâtre, cinéma...). Elle fut laissée à l'abandon pendant de longues années, mais grâce aux efforts des bénévoles de l'ASBL Morétus, ses façades et une grande partie de ses aménagements intérieurs ont été entièrement rénovés. Une des pièces du bâtiment mérite à elle seule la visite par la qualité du plafond et des colonnes dont elle est dotée.

L'agriculture constitue la principale activité du village, son importance découle de la nature de son sol. De nombreuses prairies occupent une grande partie de la commune.
De l'ancienne carrière de la " Noire Terre ", on extrayait un beau marbre " le bleu belge ", marbre noir veiné de blanc, unique en Belgique et qui était réputé dans le monde entier. La fermeture de cette carrière a eu lieu en 1971. Une source d'eau potable jaillit de la carrière et débite jour et nuit 300 m3 à l'heure.

On trouvait aussi sur le territoire de Bioul plusieurs sablières ; toutefois, aujourd'hui, seule, la sablière du " Grand Fond " est encore exploitée.

Un blog très bien réalisé pour découvrir le Village de Bioul :
 http://bioul-notre-village-natal.over-blog.com