Le campagnol des champs
Microtus arvalis

Description

La Longueur totale de l'animal, tête plus corps est de 9 à 12 cm. La queue mesure 30 à 45 mm soit environ 1/3 de la longueur totale de l'animal. Le poids va de 30 à 40g.

Le plus commun de nos campagnols, ce petit rongeur a une robe d'un gris plus ou moins fauve, les oreilles velues dépassant nettement la fourrure et les callosités plantaires rosâtres.

Habitat

C’est un Muridé fouisseur qui vit dans des galeries qu’il a creusées lui-même. Galeries avec de nombreuses ouvertures béantes reliées en surface par des coulées où il dépose ses crottes. Pour communiquer les Campagnols des Champs émettent de petits cris aigus, parfois de détresse.
Les deux sexes possèdent des glandes à odeur plantaires et anales.

Le campagnol des champs occupe les milieux ouverts à végétation herbacée importante pour autant qu'ils ne soient pas trop humides : prairies permanentes, champs cultivés, talus herbeux (autoroutes, nationales), lisières des champs et des bois. Sa densité varie en fonction du biotope et des façons culturales.

Alimentation

Dans les champs, il ne peut se maintenir après les travaux agricoles car il est très perturbé par le travail de la terre (labours profonds). Il préfère les sols profonds et non caillouteux. Il se nourrit de plantes herbacées ou de graines prélevées à la surface du sol ce qui en fait un ravageur de plantes cultivées. Les plantes attaquées sont principalement les céréales, l'artichaut, l'endive, la laitue et la chicorée. Il consomme les parties aériennes des céréales, luzernières, cultures porte-graines, prairies. En vergers, la base des troncs est rongée. Il est vecteur potentiel de maladies à incidence humaine ou animale.
Ce petit rongeur est avant tout herbivore mais il consomme également des graines et des racines. Il mange et gaspille environ deux fois son poids en matière verte par jour.

Reproduction

Le campagnol des champs est actif jour et nuit. Très prolifique, les animaux sont sexuellement mâtures à moins de deux mois. La gestation dure trois semaines et l'accouplement peut suivre immédiatement la mise bas. Une même femelle peut théoriquement produire plus de 500 « enfants et petits enfants » par an !

La reproduction a lieu de mars à octobre. L'espèce est sujette à fluctuations d'abondance pluriannuelles ou saisonnières et des densités de plus de cinq cents individus à l'hectare peuvent être atteintes.

Prédateurs

Beaucoup de facteurs interviennent dans la régulation des populations de campagnols : le climat, les pratiques culturales, les prédateurs, les maladies... Ce campagnol est l'aliment de base pour une grande majorité des prédateurs : les carnivores (renard, chat sauvage, fouine, belette...), les rapaces diurnes (buse, milan, faucon crécerelle, busard cendré...), les rapaces nocturnes et les serpents. Dans les prairies humides, les hérons cendrés peuvent également capturer ces rongeurs.

La conversion des cultures annuelles en prairies ou en pâtures s'accompagne régulièrement de l'apparition ou de l'augmentation d'épisodes de fluctuations d'abondance de campagnols pouvant entraîner des dégâts. Ce phénomène a touché au cours des trente dernières années de nombreuses régions.

La durée de vie n'excède pas 19 mois.