Cliquez pour
agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 


Dohan - 7 Km.
27 septembre 2011

Dohan, un tout petit village très accueillant sur la Semois entre Bouillon et Cugnon. Balade sans difficultés, nous aurons juste une petite côte pour arriver au panorama mais accessible à tous.

Nous n’étions pas encore arrivés à Dohan qu’un premier panorama s’offre à nous, nous nous arrêterons pour en profiter.

Nous démarrons du centre du village en tournant le dos à la rue où se trouve l’église et nous allons à gauche vers le pont qui enjambe la Semois, nous n’allons pas jusque là car nous prenons directement à droite une petite rue qui monte légèrement. Toutefois nous irons quand même admirer le magnifique pont à 3 arches de pierres et la Semois coulant paisiblement vers un automne qu’on peut déjà deviner aux couleurs chatoyantes de certains arbres. Revenons à notre itinéraire, le village est déjà derrière nous et nous descendons la route vers une maison isolée, c’est là que nous bifurquerons à gauche vers un chemin très herbeux, ou coule le ruisseau du Pré Magin, nous le trouvons grâce aux plantes aquatiques, il est presqu’à sec en cette saison.

C’est la saison des champignons et vous savez que nous aimons ça aussi, nous trouvons de quoi faire quelques délicieuses omelettes, Lépiotes élevées appelées aussi Coulemelles, Coprins chevelus tout frais et Bolets ne manquent pas dans cette région. Nous évoluons sur ce sentier herbeux à peine visible et très sauvage et nous nous retournons pour admirer d’un peu plus haut ce magnifique ouvrage d’art qu’est ce pont en pierres. Un peu plus haut nous retrouvons un carrefour avec un chemin empierré et nous allons à gauche vers le point de vue de « la roche des chevauchées », un banc y est à notre disposition et nous reprenons notre souffle.

Reprenons notre chemin en redescendant vers la Semois, l’automne est à nos portes et l’air embaume d’une odeur de feuilles mortes et de champignons. Nous ne changerons plus qu’une fois de direction juste avant la fin de la balade. Nous sommes maintenant dans une forêt d’épicéas et si nous ne voyons pas la Semois elle est bien là sur notre gauche. La balade suit une de ses boucles, et de temps en temps nous l’apercevons au travers des arbres, justement nous observons un Héron cendré posé sur une grosse pierre attendant que son déjeuner passe pour l’attraper, self service aussi pour lui. Un orvet nous coupe la route sans trop se tracasser.

Dans ces sapins nous observons aussi des Grimpereaux des bois, un Pic épeiche, des Verdiers et une Sitelle torchepot, tout ce petit monde profite d’une arrière saison particulièrement chaude. Un peu plus loin, après avoir retrouvé les feuillus, nous pouvons apercevoir la Semois en contrebas, un chemin à droite et nous allons tout droit vers une maison, seule au milieu de nulle part, nous sommes dans le lieu dit « les boulettes ». Cent mètres plus la Semois nous fait un clin d’œil et nous la suivons pendant un moment. Un Troglodyte mignon entre dans les broussailles, le chemin monte un peu.

En sortant du bois nous trouvons des paysages ouverts, prairies et champs, et un insecte inconnu nous regarde passer, c’est un Grillon champêtre, il est inféodé à cette région. Au T suivant nous retrouvons le macadam, nous allons à droite vers le village non loin.

 

 

 


Cliquez pour
agrandir