Cliquez pour
agrandir

 

 

 

 


Gedinne (2) - 9 Km.
La Croix Scaille
23 juillet 2014

La Croix-Scaille est un plateau du massif forestier de l'Ardenne dominant au nord la vallée de la Semois et à l’est celle de la Meuse. Point culminant du versant méridional du massif ardennais, avec 504 mètres d'altitude, il se trouve exactement à la frontière de la France, à la limite du département des Ardennes (commune de Hautes-Rivières), et de la Belgique, dans la province de Namur (commune de Gedinne).
Ce plateau forestier porte dans la partie belge le bois de Saint-Jean, tirant son nom du ruisseau éponyme qui traverse la frontière de la France et de la Belgique dans une direction sud-nord, et dans la partie française le bois des Haies, tirant sans doute son toponyme des hêtres qui constituent l'une des essences dominantes de la forêt domaniale avec les chênes et les épicéas.
Durant la Seconde Guerre mondiale, le domaine boisé de la Croix-Scaille fut un haut lieu du maquis ardennais.

Une balade qui commence à la Ferme Jacob, nous y arriverons facilement grâce aux nombreux panneaux directionnels implantés à partir de Gedinne, c'est maintenant un gîte et la fameuse croix surplombe la porte d'entrée de la ferme. Avant ça nous passerons à la Tour du Millénaire (accessible en voiture) et aussi bien indiquée par des panneaux directionnels.

En tournant le dos à la ferme, nous allons tout droit vers le bois comme l'indique la première balise triangle rouge, avant le bois se trouve une petite station météo sur la droite. Le bois est composé de mélèzes et d'épicéas et plus loin de bouleaux. nous sortons du bois le chemin herbeux continue tout droit. Un grand Y nous prenons la branche de gauche, nous sommes dans une descente qui va durer plus de la moitié de la rando, inutile de vous dire que la deuxième partie sera en côte. Restons sur notre gauche à un semblant de carrefour, toujours sur le chemin légèrement empierré maintenant, nous sommes dans un bois de résineux, la bruyère sauvage (callune) va bientôt fleurir. Nous pouvons observer des papillons par dizaines, Citrons, Petites Tortues, Carte Géographique, Paons du jour, Sylvaines etc...
Je prends des risques pour photographier une fourmilière et je me fais mordre aux chevilles par des grosses fourmis d'un centimètre, tout ça pour des photos ratées en plus. Nous allons tout droit en ignorant les chemins latéraux. Nous entendons un ruisseau, c'est le rau du Burhé. Après avoir déambulé entre les grandes fougères nous arrivons à une route nous allons à gauche, nous ne restons pas longtemps sur cette route, 150 mètres plus loin nous tournons  nouveau à gauche. Un grand rapace nous survole juste avant de nous retrouver dans une magnifique hêtraie, quelques chênes aussi. Voilà un Y et la balise nous dit d'aller à droite ma carte aussi. L'endroit est très sauvage, chemin herbeux, callune, grandes fougères et le "silence" de la nature, les chants des oiseaux se font déjà plus rares, la saison des amours touche à sa fin.
Nous sommes toujours dans le bois mais avec une prairie à droite, un peu plus loin notre chemin herbeux tourne à gauche mais droit devant nous voyons la sortie du bois et une petite route de campagne, la balise est manquante mais ma carte me dit d'aller tout droit vers les maisons que nous voyons un peu plus loin ! Nous ne passerons pas dans le village de Willerzie car juste avant nous devons prendre une route arrière droite pratiquement parallèle à celle que nous venons de quitter et c'est à cet endroit que la longue côte débute. Nous voilà sur le macadam en ignorant les chemins latéraux, il fait très chaud et le dénivellé est important au début. Nous continuons tout droit jusqu'au Y suivant où nous irons à gauche vers la "Pierre Bruck" comme l'indique la balise et le panneau indicateur. Au début de cette route se trouve une barrière métallique ouverte qui donne accès à une belle forêt peuplée de chênes sessiles, de frênes et aussi de hêtres rouges, plus loin quelques beaux mélèzes et puis une superbe hêtraie. Nous ne changerons plus de direction jusque la Ferme Jacob mais nous rencontrerons encore quelques balises, nous montons toujours et l'orage menace, la température est de 32° à l'ombre. Nous arrivons au carrefour où la pierre Bruck se trouve, hommage à deux résistants (le père et le fils) de la deuxième guerre mondiale. Nous devons aller tout droit à ce carrefour qui est à une altitude de 420 mètres, la côte s'adoucit un peu et nous avons chaud ... très chaud. Il faut pourtant continuer au plus vite car le tonnerre gronde derrière nous, nous ne nous privons toutefois pas de ce magnifique biotope.
Nous arriverons quand même à la ferme Jacob sans devoir subir la pluie.

 

 

 

 


Cliquez pour
agrandir