Cliquez pour
agrandir

 

 

 

 


Gedinne 3 - Croix Scaille - 7 Km.
La Fange de l'Abîme
03 septembre 2014

Nous sommes à nouveau à la Croix Scaille car nous ne pouvions quitter la région sans aller faire un tour à la Fange de l’Abîme, réserve naturelle célèbre pour sa biodiversité et sa tourbière, tous les naturalistes y viennent au moins une fois par an.
Nous laissons notre voiture sur l’esplanade juste avant le gîte car même si les balades démarrent de là il ne faut pas oublier que c’est une propriété privée, beaucoup trop de gens ont pris l’habitude d’encombrer les abords de ce gîte avec leurs voitures. La première photo vous indique par où vous devez aller pour commencer cette balade, nous allons suivre les balises rectangle jaune sur fond blanc, le balisage ne posera aucun problème.

Le trajet est jalonné de panneaux didactiques très intéressants pour les naturalistes en herbe mais aussi pour les plus aguerris ainsi que d’autres panneaux avec quelques questions posées par un elfe comme vous pouvez le voir sur une des photos.

Nous voilà donc sur cette route bien asphaltée longeant une forêt d’épicéas, de hêtres pourpres, de charmes et de bouleaux et déjà nous trouvons des champignons par dizaines et de toutes sortes.
Un peu plus loin, une mise à blanc à droite, un panneau didactique et nous prenons un chemin arrière gauche en légère côte, les champignons pullulent. L’été s’en va tout doucement, la rentrée a sonné, les oiseaux ne font plus que lancer de petits cris, les chants se sont tus, certains vont s’envoler vers le sud où ils passeront un hiver bien au chaud.
Au bout de cette longue ligne droite nous arrivons à une croisée de chemins et nous devons prendre à gauche, c’est une belle journée ensoleillée et les papillons en profitent, dans cette petite clairière nous observons des Citrons, Piérides et Tabac d’Espagne. Nous continuons tout droit vers le bois mais nous nous n’y entrons pas le sentier fait place à un large chemin empierré et nous allons à droite.
Une petite centaine de mètres plus loin nous devons, cette fois prendre un sentier à droite et entrer dans le bois où nous attend un elfe avec ses questions. Les champignons sont toujours en bon nombre.

Nous arrivons à un T et nous devons aller à droite et 50 mètres plus loin encore à droite, les chemins forment donc une sorte d’épingle à cheveux et nous arrivons devant la barrière de la réserve « La Fange de l’Abîme », nous passons cette barrière et nous nous engageons sur les caillebottis indispensables dans une tourbière, vous trouverez les explications sur cette tourbière avec les photos, nous admirons les Osmondes Royales (fougères uniques en Belgique) en nous promettant de revenir au printemps prochain, peut-être aussi au début de l’été. Nous suivons le balisage et nous allons à gauche vers la sortie de la réserve, nous passons une deuxième barrière et nous trouvons juste après de petites écluses en planches, genre de retenues d’eau destinées sans doute à maintenir l’humidité dans la tourbière. Juste après un petit ru coule doucement en petites cascades. Nous continuons sous les épicéas et nous trouvons … des champignons, des champignons et encore des champignons. Nous allons tout droit dans le bois jusqu’au T suivant (Marotelle 420 mètres) et nous allons à droite sur une route asphaltée, nous ignorons un chemin empierré à droite, le ruisseau passe sous la route et aussi un autre petit ru qui vient se jeter dans le premier, nous arrivons au panneau didactique numéro 7 la route continue tout droit mais nous devons prendre une route arrière droite vers la « Ferme Jacob, Croix Scaille et la Tour du Millénaire ».

La route monte doucement mais sûrement, cette fois le ruisseau est sur notre droite et la pente s’accentue, au carrefour suivant nous allons tout droit. Nous devons continuer tout droit en refaisant en sens inverse le début de notre balade pour retrouver l’esplanade où nous avons laissé notre voiture.

 

 

 


Cliquez pour
agrandir