Le Grand Hamster ou Hamster d'Europe
Cricetus cricetus


Le Hamster d'Europe, Grand hamster ou Hamster commun est une petite espèce de rongeur de silhouette massive et d'aspect robuste, qui se rencontre en Europe et en Asie. C'est un hamster qui possède une queue courte, de relativement grandes oreilles, un pelage tricolore : blanc et roux dessus et noir en dessous. C'est la seule espèce du genre
Cricetus.

Description de l'espèce

Morphologie

L'adulte atteint un poids de 220 à 460 g (valeurs extrêmes de 150 à 500 g) pour une longueur de 20 cm pour le corps, et 5 cm pour la queue. Ses yeux sont assez petits et ses oreilles arrondies.

Reproduction

Les accouplements ont lieu d'avril à juillet. Les femelles ont deux à trois portées par an. La gestation dure un peu moins de trois semaines, et les petits font environ 7 grammes à la naissance. La maturité sexuelle est atteinte au bout de deux à trois mois. La longévité est d'environ un an et demi en milieu naturel.

Comportement

Ce hamster est un animal nocturne et solitaire qui hiberne d'octobre-novembre à mars-avril. Il se réveille régulièrement pour consommer ses provisions. Son alimentation est composée de graines, racines, fruits, insectes, mollusques et grenouilles.

 

 

Ecologie et répartition

Habitat

Il vit dans les champs de céréales, de légumineuses (trèfle, luzerne…) et de betteraves. Il peuple les régions dont l'altitude est inférieure à 500 m. Il creuse un terrier jusqu'à 2 mètres de profondeur. Le grand hamster est particulièrement lié aux conditions pédologiques. Ainsi, les sols lœssiques sont recherchés en priorité.

Distribution

C'est à l'origine un animal habitant les steppes de l'Europe centrale et de l'est. À la faveur du déboisement et de l'extension des terres cultivées il s'est ensuite acclimaté vers l'ouest de l'Europe. Dans certains pays de l'Europe de l'Est la population peut aller jusqu'à plusieurs centaines d'individus par hectare.

Les densités de populations sont fluctuantes pendant l'année, mais aussi selon les années, elles sont donc difficiles à estimer. Elles dépendent des conditions du milieu, du climat et, de nos jours, des facteurs humains. Si le hamster d'Europe est encore susceptible de pulluler en Europe de l'Est, à l'heure actuelle, les populations de la façade ouest de l'aire de répartition sont toutes au seuil de l'extinction.

Le hamster vit depuis des milliers d'années en Europe, surtout en Europe centrale (Roumanie, Bulgarie, Hongrie, pays de l'ex-Union soviétique...).

On rencontre cette espèce en Europe ainsi qu'en Asie (jusqu'à l'Iénisséi supérieur et l'Altaï) : Autriche, Biélorussie, Belgique, Bulgarie, Croatie, République tchèque, Allemagne, France, Hongrie, Luxembourg, Moldavie, Pologne, Roumanie, Russie, Slovénie, Slovaquie, Ukraine, ex-Yougoslavie, Pays-Bas, Moyen-Orient.

En France il ne se rencontre que dans la plaine d'Alsace.

Histoire et statut de conservation

Hamster d'Europe

Le hamster d'Europe a été surabondant à certaines époques, en Russie on en capturait 16 millions en 1953 et 12 millions entre 1952 et 1956 en ex-RDA pour leur fourrure.

En Europe de l'ouest cette espèce pullulait encore dans les années 1960. Des campagnes d'éradication, dans le but de protéger les cultures, ont été lancées. À l'aide de pièges, de produits chimiques ou en les noyant. Ces opérations, avec parfois l'octroi de primes, ont été si efficaces que ce hamster a pratiquement disparu de ces pays. Les pouvoirs publics essaient au contraire maintenant de préserver les populations restantes.

Statut de protection en Europe

Sur le plan juridique, le hamster commun cricetus cricetus est :

  • inscrit à l’annexe IV de la Directive de l'Union européenne 92/43/CEE du conseil du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages.

  •  inscrit à l'Annexe II (révision 2002) de la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe du 19 septembre 1979, dite Convention de Berne.

  • Aux Pays-Bas : un programme de réintroduction a été lancé début mai 2002.

    En Belgique : La Région flamande a entrepris en 1998 le financement de la cartographie précise des populations de hamsters et la Région wallonne envisage aussi un recensement.