Le hérisson commun
Erinaceus europaeus

Dans la famille hérisson, le mâle et la femelle sont identiques, ils portent entre 5.000 et 7.500 piquants érectiles, jaunâtres et brun foncé aux extrémités. Le pelage est grossier, jaunâtre ou brunâtre, plus ou moins clairsemé. La marche du hérisson est hésitante, il s’arrête souvent pour sentir les odeurs aux alentours, ils muent mais la mue n’est pas saisonnière et fort irrégulière, les piquants sont remplacés et restent sur l’animal pendant environ 18 mois.

Traces du hérisson

Il laisse des crottes un peu partout, par exemple sur les pelouses de nos jardins, cylindriques et de taille variable (entre 4 et 10 mm de diamètre) d’une couleur noir brillant. Elles contiennent souvent des débris d’insectes.
Le hérisson est très bruyant quand il se déplace, si vous vous promenez la nuit vous l’entendrez vous faisant croire à l’approche d’un animal beaucoup plus gros. Il laisse des traces dans le gazon en couchant les herbes couvertes de rosée. Sa vitesse moyenne est de 3 mètres/minute mais il peut courir sur 30 à 50 mètres.
Il mesure de 22 à 28 centimètres avec une petite queue de 15 à 30 mm pour un poids allant de 400 à 1200 grammes. Il possède 36 dents.

Habitat

On le trouve pratiquement partout sauf dans les forêts de résineux, il préfère les feuillus, les broussailles, les haies, les parcs, les prairies humides et les long de la mer dans les dunes avec buissons. Il dédaigne par contre les champs de céréales, les landes et les marais.
Il hiberne dans un nid d’herbes sèches et de feuilles. Ce nid lui sert aussi pour la reproduction qui a lieu en été mais ils changent de nid au moins une fois pendant l’hiver.
En été, il trouve refuge dans la végétation et il ne reste que quelques jours au même endroit, par contre les femelles sont plus casanières, il peut aussi occuper un ancien terrier de lapin.

Il se déplace dans un domaine vital plus ou moins étendu suivant la saison et la configuration des lieux, son territoire peut aller de 15 à 35 hectares. On trouve généralement 1 hérisson par 0,5 Ha à 1 pour 3 ha. Leurs domaines se chevauchent mais les hérissons préfèrent s’éviter.

Alimentation

Le hérisson est l’ami des jardiniers car il se nourrit principalement de vers de terre, d’araignées, de chenilles, de carabes, de bousiers et aussi de limaces. A l’occasion aussi de grenouilles, lézards, de jeunes rongeurs, d’oisillons, d’œufs, de fruits et de champignons. Sur sa nuit, il mange environ 70 grammes de nourriture.

Reproduction

La femelle hérisson n’a qu’une seule portée par an de 4 à 6 petits, la copulation a lieu après l’hibernation car les mâles sont féconds d’avril à août, la période de gestation dure du mois de mai au mois d’octobre mais surtout en mai, juillet et septembre. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle à partir de un an. La femelle a 10 tétines. Les jeunes naissent aveugles, les piquants apparaissent peu après mais ils sont mous et blancs, après 35 heures, ils durcissent et changent de couleur sauf l’extrémité qui reste blanche. Les jeunes se mettent en boule à partir du onzième jour et commencent à quitter leur nid à 22 jours, ils sont sevrés après 4 à 6 semaines.

La femelle seule s’occupe des petits mais il semble qu’elle les laisse seuls la nuit.

Mœurs

Le hérisson est un animal solitaire et le mâle et la femelle occupent rarement le même nid. Ils ont une glande temporale qui sécrète une substance utilisée apparemment pour s’éviter entre eux. Il ne marque pas son territoire par des dépôts de sécrétion odorante. Il souffle et grogne quand il se nourrit et quand il est inquiet et menacé, il pousse carrément des grognements de cochon. Chez les deux sexes, les glandes anales sont peu développées, les proctodéales l’étant davantage. Les phéromones jouent probablement un grand rôle pour la reproduction (glandes sexuelles secondaires bien développées). Le mâle urinerait derrière la femelle (ou sur elle pendant la copulation). Pendant les parades nuptiales, il passe plusieurs fois sur les marques odorantes (il est possible que des phéromones déclenchent la réceptivité de la femelle avant l’accouplement). La vue est faible mais l'odorat et l'ouïe sont excellents.

Comportement

Le Hérisson est nocturne. Animal commun, il est largement répandu mais absent dans certaines zones sans raisons évidentes. Quand il se sent menacé, le Hérisson se roule en boule.

Longévité

Sa longévité ne dépasse pas 10 ans mais sa moyenne d'âge dans la nature est de 3 ans. La mortalité des jeunes avant la dispersion est d'environ 20 % puis 60-70 % à 1 an.
Après, il a de bonnes chances de survie jusqu’à 3-4 ans. La principale cause de mortalité est sans doute la faim pendant l’hibernation. Ensuite viennent les prédateurs comme le Blaireau, le Renard roux, la Martre et d’autres Carnivores tels que le Hibou grand-duc, mais les restes trouvés dans l’estomac ou les pelotes de réjection correspondent sans doute pour partie à des Hérissons morts pris sur les routes ou ailleurs.
En général, le Hérisson manque là où il y a des Blaireaux.

 

Les problèmes rencontrés par le hérisson:

La vie du hérisson n'est pas facile; beaucoup de facteurs font que ce petit animal disparaît peu à peu de nos régions. Les causes principales sont les suivantes:
  -ingestion directe de pesticides dans les jardins et cultures.
  -accidents dus au trafic routier.
  -prédation par le blaireau, le hibou grand-duc, le renard, le sanglier, la buse, le chien, le chat et la fouine.
  -le parasitisme.
  -les maladies infectieuses.
  -les accidents divers: noyade dans les trous et piscines.
  -disparition du bocage.
  -disparition des petits bois.
  -cloisonnement trop parfait de nos jardins.
  -ingestion d'insectes déjà contaminés par des pesticides.

Quelques photos
Cliquez pour agrandir