Le Hêtre 
Fagus sylvatica

Le hêtre est indigène dans l’ouest et le sud de l’Europe, depuis les Balkans et l’Ukraine jusqu’aux Pyrénées, au sud-est de l’Angleterre et au sud de la Suède. Comme le châtaignier, il n’aime pas les sols détrempés et préfère les terrains acides ou alcalins bien drainés. Toutefois, ses racines peu profondes ont besoin de fraîcheur et d’humidité. Dans la majeure partie de l’Europe, il pousse en compagnie du sapin argenté. Son bois est d’excellente qualité, facile à travailler, utilisé pour confectionner meubles et chevilles. Avec son bel ombrage, le hêtre forme des bois ouverts et clairsemés, parfaits pour la promenade mais pas pour la faune. Son feuillage juvénile est d’un ravissant vert clair au printemps, puis d’un roux magnifique en automne. L’un des problèmes de cette espèce réside toutefois dans sa propension à produire un excès de xanthocyamine pourpre qui masque la chlorophylle qui donne à la plupart des arbres leur belle couleur verte. Attention à ne pas planter ces arbres ternes en quantités trop importantes, que ne justifie pas leur beauté éphémère pendant quelques semaines au printemps. C’est en effet cher payé compte tenu de leur aspect délavé le reste de l’été.

Il peut atteindre une hauteur de 20 à 35 mètres.