Hulsonniaux - 11,3 Km.

26 septembre 2006

Balise : triangle vert sur fond blanc 

Belle promenade sans grande difficulté mis à part une côte abrupte sur la fin d'environ 1 kilomètre. Vous pouvez vous passer d'une carte car la promenade est bien balisée sauf au premier pont ou une balise est portée absente. 

Nous partons dos à l’église et nous nous montons la petite rue un peu sur notre droite, nous traversons ensuite la grand-route pour nous diriger vers le cimetière. Arrivé à ce cimetière, nous pouvons déjà admirer une superbe vue sur les campagnes et villages voisins, nous prenons à gauche, au carrefour suivant nous allons tout droit et nous arrivons à nouveau sur la grand-route mais nous empruntons directement la petite route de campagne sur notre droite. Nous voyons le bois un peu plus loin devant nous, nous accompagnons un petit ru sur notre droite, mince filet d’eau qui ira rejoindre un ruisseau plus important un peu plus loin en passant en dessous de la route. Nous longeons ce petit ruisseau jusqu’au pont qui l’enjambe en ignorant un chemin de terre devant nous. Nous arrivons à une petite scierie artisanale où nous trouvons de très jolis bancs façonnés avec des troncs d’arbres comme vous le voyez sur les photos, (un peu de pub au passage car j'aime bien ce qu'il fait) nous en profitons pour faire une petite halte et manger une tartine. Nous nous remettons en route et amorçons la côte qui se dessine devant nous, quelques champignons nous rappellent que nous sommes fin septembre. Au bout de cette côte, nous trouvons le ferme « Bois de Chaleux » et nous allons à gauche sur une petite route bétonnée sur deux bandes, juste pour les roues des véhicules, preuve que l’on faisait plus d’économie avant que maintenant. Les feuilles commencent à tomber, glands, noisettes et autres faines jonchent le sol, les senteurs sont magiques en cette saison.

Sur cette route bétonnée longeant les prairies, nous pouvons encore admirer le paysage s’étendant à perte de vue. Nous arrivons au lieu dit « Sur Aimont » à une altitude de 245 mètre. Nous restons sur cette route un bon bout de temps jusqu’à la deuxième route arrière droite que nous empruntons. Au carrefour suivant, nous trouvons une sympathique aire de repos avec bancs et table et nous prenons à droite dans un chemin rocailleux descendant légèrement le long des prairies. De temps en temps un coup de fusil vient perturber la quiétude de la campagne, nous sommes malheureusement en période de chasse et les prédateurs armés sont lâchés. Nous entrons dans le « Bois de Baileux » par un chemin de terre, le silence règne et nous adoptons aussi un silence « religieux » pour ne pas perturber tout ce qui vit autour de nous. Nous arrivons à un pont surplombant la ligne de chemin de fer « Dinant Bertrix », nous le traversons, nous sommes toujours dans le bois. 150 mètres après ce pont nous trouvons devant nous et de l’autre côté de la Lesse, le château de Walzin et nous tournons sur un chemin à droite. La Lesse est sur notre gauche mais nous ne la voyons pas encore. Nous l’apercevons un peu plus loin en arrivant au premier pont de chemin de fer que nous allons devoir traverser, il faut pour cela monter les escalier collés au pont tout de suite à droite, traverser le pont par le passage prévu pour les piétons et redescendre de l’autre côté. La Lesse est maintenant sur notre droite. Nous marchons un bon moment dans une clairière replantée de jeunes arbres de maximum 10 ans, au bout de ce sentier, nous arrivons au deuxième pont de chemin de fer que nous allons devoir franchir comme le premier, de l’autre côté du pont nous sommes aux « Aiguilles de Chaleux ». Nous nous dirigeons vers les maisons, nous n’avons pas le choix, la Lesse forme une boucle et nous rattrape sur notre gauche. Nous passons en dessous d’un troisième pont mais, cette fois, sans devoir grimper dessus. Nous trouvons sur notre droite un groupe de petits chalets et nous passons sur ce qui semble être un pont au dessus d’un ruisseau à sec et juste après nous prenons à droite un petit sentier de terre qui monte très fort pendant 1 kilomètre. Ce sentier abrupte est cependant très agréable de par sa position dans la forêt, nous pouvons y observer un pic vert cherchant sa nourriture dans l’écorce d’un arbre. Nous sortons du bois et arrivons au bout de cette côte en même temps et nous devons traverser un morceau de prairie délimité par un tourniquet d’un côté et un pont électrique de l’autre, nous longeons des prairies, Hulsonniaux n’est plus très loin, nous sommes sur une butte et nous faisons une petite halte pour admirer le magnifique paysage, derrière nous. Nous retrouvons le cimetière du village et nous allons à gauche pour rejoindre la grand-route que nous traversons tout droit pour arriver à l’église point d’arrivée.

Pour en savoir plus sur Hulsonniaux : http://www.houyet.be/pages/houyet78.asp