L'If commun
Taxus baccata

L’if commun (Taxus baccata) est un petit arbre, de 12 à 15 mètres de hauteur, de la famille des Taxacées. Très longévif, poussant lentement, c’est un arbre qui se prête bien à la taille. La forme est variable avec une cime irrégulière et un tronc court et noueux d'où partent des branches à quelques centimètres du sol. Les formes en buisson sont également fréquentes. L'écorce de l'arbre va du brun rouge parfois très foncé voire pourpre. L'écorce est assez fine et se détache généralement en fines écailles. Les feuilles sont des aiguilles souples, plates de couleur vert foncé dessus et vert plus clair dessous. Elles mesurent généralement entre 2 et 4 cm. Les aiguilles sont insérées en spirale autour des pousses.

L’if est une espèce dioïque : les pieds femelles portent des fruits charnus, rouge vif, les arilles. Celles-ci ne sont pas toxiques et sont consommées par les oiseaux, mais la graine est très toxique comme tout le reste de la plante. Les fleurs des pieds mâles produisent un pollen jaune au printemps.

L’espèce est originaire d’Europe, d’Afrique du Nord et du nord de l’Iran. L'if est présent localement en sous-bois de hêtraie principalement, chênaie humide, et le long des cours d'eau, plus rarement en sapinière.

Dans les gorges du Verdon où il est abondant, des sujets auraient plus de 1000 ans d'âge. Il est planté dans les jardins et les cimetières (ce qui lui a probablement évité l’extinction au cours du Moyen Âge), soit en pied isolé, soit sous forme de haies. Il se prête très bien à l’art topiaire, permettant de constituer toutes sortes de formes, cônes, boules, formes animales...

Le bois d'If était très utilisé au moyen-âge pour la confection des arcs et des arbalètes. Son bois rouge foncé, très dur, est apprécié pour la fabrication de petits objets et le placage décoratif. On l'utilise également dans la fabrication de meubles (notamment en Angleterre).

Il en existe de nombreuses variétés ornementales. Une des plus répandues est l’if fastigié ou if d’Irlande, à port en colonne étroite. Les glucosides extraits de l'If sont utilisés en oncologie pour traiter certains cancers mais avec beaucoup de précautions car très irritants.

L'arbre était vénéré par les Celtes. Les feuilles étaient cuites pour en extraire le poison. Le médecin grec Dioscoride, chirurgien des armées de Néron, avait même peur d'être empoisonné en dormant sous ses feuilles.