Boules de graisse


Pain de graisse


Barquette graisse


Cacahuètes


Cacahuètes et noisettes



Maïs


Tournesol Strié


Tournesol Noir


Millet blanc


Chardon


Niger

 

 

 

 

 


Comment les nourrir

 

 
 

Vous allez trouver dans le commerce bon nombre de nourriture pour oiseaux sauvage, ça va du mélange de graines à la boule de suif ou de saindoux mais vous pouvez aussi fabriquer vos boules de saindoux vous-même.

En faisant fondre un bloc de saindoux dans une casserole, y ajouter un mélange de graines ou rien que des graines de tournesol pendant qu’il est encore mou, mélanger et ensuite le verser dans, par exemple un petit pot de yahourt ou de danette par exemple, démouler une fois le saindoux refroidi et durci et placer dans de petits présentoirs à l’abri de la pluie et de la neige. Il est facile de fabriquer soi-même ces petits abris, quelques morceaux de planche et un morceau d'éternit (sans amiante) feront l'affaire.


 

Vous pouvez aussi le verser directement dans une coupelle peu profonde ou dans une barquette en aluminium et présenter le tout dans une mangeoire à plateau.

Ne pas oublier qu’il n’y a pas de produit conservateur dans ce type de préparation, donc ne pas en disposer trop à la fois pour éviter la pourriture. Congeler le surplus et distribuer au fur et à mesure.

Le saindoux est une excellente source de calories pour aider les oiseaux à mieux survivre aux longues nuits glaciales.

Il est surtout apprécié par les pics, mésanges, sitelles, grimpereaux, troglodytes, merles, grives, étourneaux.

Les noix, noisettes et cacahuètes.

Toutes les sortes de noix, noisettes, arachides sont très appréciées par les oiseaux, la provision disparaît vite de vos mangeoires car ils vont les cacher ailleurs en prévision de jours plus difficiles.
Les noix de coco sont coupées en deux et suspendues pour en faire le régal des mésanges et pics.
Appréciées des geai des chênes, sitelles, mésanges, chardonnerets, sizerins, étourneaux, tarins, pinsons etc…

Le Maïs.

Le maïs est apprécié de presque tous les oiseaux, il peut être présenté en épi, égrené ou concassé.
Le maïs égrené sera servi à même le sol, ne pas le mettre dans des distributeurs ils s’obstrueraient très vite. Il vaut mieux réserver le maïs concassé pour vos distributeurs.
Tous les oiseaux viendront manger votre maïs, qu’il soit en mangeoire couverte ou en distributeurs.

Le tournesol.

Une mangeoire qui se respecte ne saurait se passer de tournesol, c’est l’aliment de base. C’est la graine la plus nutritive que l’on puisse offrir aux oiseaux.

Il est inutile d’énumérer les espèces d’oiseaux qui en mangent, ils en mangent presque tous, le tournesol est consommé en plus grande quantité que n’importe quelle autre graine.

  • Le tournesol strié

       Le tournesol strié convient à la plupart des oiseaux qui ont un bec puissant.

  • Le tournesol noir

       Les petites graines de tournesol noir conviennent aux oiseaux au bec faible.
       Il sera préféré donc d’une plus grande variété d’oiseux.

On peut mettre le tournesol dans les distributeurs, les mangeoires couvertes et à même le sol pour certaines espèces qui préfèrent manger au sol.

Le millet.

Le millet possède une haute teneur en amidon, est une bonne source de vitamines et de minéraux. Il est généralement présent dans les mélanges de graines, on distingue :

  • Le millet blanc qui est considéré comme une friandise par un grand nombre d’oiseaux et

  • Le millet rouge qui est aussi un aliment de base pour tous les oiseaux.

Le chardon.

Le chardon est le bonbon des chardonnerets !

Comme il est très léger et volatile, il est préférable de le servir dans les mangeoires spécialement conçues pour servir les graines de chardon une à la fois. Certains distributeurs ont des petits orifices par lesquels les fines graines ne savent passer qu’une par une.
Vous trouverez des graines de chardons importées d’Afrique.
Le chardon est riche en huiles végétales.

Les graines de niger.

Les graines de niger viennent de la plante Guizotia abyssinica, ou Guizotia oléifère. Ces graines fines ont une haute teneur en huile et sont surtout destinées aux chardonnerets et aux tarins. Il vaut mieux utiliser les graines de niger dans une mangeoire spéciale, des petits orifices empêchent la dispersion des graines.

Divers

Le gras de jambon coupé en petits morceaux conviendra très bien aussi mais j'insiste sur le découpage car de trop gros morceaux pourraient étouffer certains petits oiseux trop gourmands.

Vous pouvez aussi demander à votre boucher du lard gras non salé ou simplement la graisse de viande qu'ils enlève au découpage, la faire fondre et ajouter des graines de la même manière qu'avec le saindoux.

Un site intéressant vous propose nichoirs, mangeoires et nourriture :

http://fr.vivara.be


Page suivante
Les mangeoires