La musaraigne carrelet
Sorex araneus

Caractéristiques générales des musaraignes

Les musaraignes ont un corps allongé, couvert d'un pelage court et doux, des pattes courtes et une queue relativement longue. Elles mesurent, selon les espèces, de 4 à 18 cm. Elles possèdent, sur les flancs, des glandes dont les sécrétions répandent une odeur de musc, plus accusée chez les mâles que chez les femelles. Ces glandes jouent un rôle dans la vie sexuelle, et vraisemblablement dans le marquage du territoire.
Les musaraignes vivent essentiellement dans les endroits couverts de végétation, élisant domicile sous les pierres, dans les broussailles ou dans les cavités (certaines creusent des galeries juste sous la surface du sol). La plupart ne sont pas sociables et vivent en solitaires. En règle générale, les femelles mettent bas plusieurs fois par an. Au terme d'une gestation d'environ trois ou quatre semaines naissent de cinq à dix petits, nus et aveugles, que la mère allaite.

La musaraigne carrelet est la plus répandue des musaraignes d'Europe

Le petit monde des musaraignes vit caché et passe le plus souvent inaperçu. Il existe plusieurs de ces minuscules insectivores en Europe, mais leur identification exacte est une affaire de spécialistes. Pour le profane, toutes les musaraignes se ressemblent. Il est vrai que le seul fait d'entrevoir une petite forme grise se faufiler rapidement ne permet pas de distinguer une espèce de l'autre. La musaraigne carrelet habite surtout les broussailles et les bois, mais se rend aussi dans les champs en pays humide. Elle se rencontre parfois à une altitude de 1900 m. Son pelage brun foncé à la face dorsale, a les flancs plus clairs et le ventre gris crème; entre les deux, une bande roussâtre. L'une des particularités de l'espèce est d'avoir des dents teintées de brun rouge à leur extrémité. Des glandes latérales situées entre coude et cuisse dégagent une odeur de musc. Deux mues: l'une en automne laissant un poil long, la seconde au printemps, laissant un poil court. Les mues affectent d'abord la partie postérieure, se déplaçant ensuite vers la tête. Longueur du corps: 5,8 à 8,6 cm. Longueur de la queue: 3,2 à 5,6 cm. Poids adulte :6 à 16 g.

La musaraigne carrelet, vu son mode de vie en grande partie souterrain, peut survivre sans trop se préoccuper de la rigueur du climat extérieur, elle conserve une activité hivernale. Peu exigeante quant au milieu naturel, la musaraigne carrelet peut être découverte partout, tant en pleine forêt qu'aux abords immédiats des habitations humaines. Elle gîte généralement dans les galeries des taupes, des campagnols et des souris, mais il lui arrive aussi de creuser ses propres galeries qui ne sont pas toujours parfaites.

Reproduction

De mai à Septembre dans le nord et à Octobre dans le sud. Gestation 13 à 21 jours. Parfois résorption des embryons. Au moins trois portées par an de 4 à 8 petits, parfois même 10. Poids à la naissance 0,5 g. Les yeux s'ouvrent après 18 à 21 jours, sevrage quelques jours plus tard. Peu de femelles dans les premières portées. Atteignent la maturité sexuelle lors de la première année si la nourriture est abondante mais généralement l'année suivante. Il y a un fort taux de mortalité (25%) chez les jeunes entre 1 et 4 mois.
Comportement
Solitaire, sauf en période de gestation. Activité cyclique, accrue vers 10 et 20 heures, intense la nuit. Passe l'hiver dans son nid mais n'hiberne pas. Utilise parfois les terriers de souris ou de taupes. Grimpe sur des tiges à la recherche d'insectes et peut grimper jusqu'à 2,5 m dans les arbres.
Creuse rapidement en utilisant ses pattes antérieures. Enlève les pierres avec sa gueule. Nage bien. Agressives, se battent entre elles mais crient pour éloigner l'intrus. Nid d'herbes tressées en forme de coupe, soit dans des talus ou fossés soit à la surface. Le nid de repos est moins important. Emet un gazouillement quand elle est en exploration. Cris aigus en attaque.
De nombreux rapaces la dédaignent à cause de son odeur musquée et de sa chair désagréable ; les chats la tuent mais ne la mangent pas !
Certains oiseaux de proie, pies, choucas, hermines, vipères et serpents la mangent.

Alimentation
insectes, vers, escargots, araignées, limaces, charognes.
Absorbe 3/4 de son poids en nourriture par jour, 1 fois et demi pour les femelles qui allaitent. Le museau sert à retourner feuilles mortes et sol pour chercher la nourriture et en faire des provisions.

Informations complémentaires
C’est en été qu’il y en a le plus, vers la fin de l’hiver leur population est au plus bas. Petite elle ressemble à la souris. Fourrure douce et soyeuse, brun sombre à noirâtre sur le dessus, gris-jaunâtre dessous.

 

Quelques photos
cliquez pour agrandir