Le Sorbier des oiseleurs
Sorbus aucuparia

Le sorbier des oiseleurs ou sorbier des oiseaux est un petit arbre appartenant à la famille des rosacées et au genre Sorbus.
Les branches sont lisses, un peu grisâtres. Feuilles pennées, à 5 ou 7 paires de folioles finement dentées, vertes des deux côtés, un peu poilues au revers. Les fleurs blanches, à 5 pétales, sont groupées en corymbes. Elles ont une odeur forte, peu agréable. Les fruits, les sorbes, sont des baies rouge orangé très appréciées par les oiseaux, notamment les grives.

L'arbre dépasse rarement 15 mètres. Il pousse dans les bois et les forêts, dans les landes et les lieux rocheux, souvent en altitude (en moyenne montagne), sur sol léger, très rarement sur calcaire. Floraison en mai-juin, fruits à maturité à la fin de l'été. Ces fruits persistent longtemps sur l'arbre en hiver, ce qui lui donne un intérêt décoratif indéniable, et surtout constitue une réserve de nourriture pour les oiseaux. Il peut vivre une centaine d'années.

Son aire de répartition naturelle couvre toute l'Europe et l'Asie tempérée (Liban, Turquie, Arménie, Azerbaïdjan, Daguestan). Répandu par la culture, il s'est naturalisé ailleurs, notamment en Amérique du Nord.

En Belgique et en France, il est assez commun en forêt et au bord des chemins, dans les montagnes jusqu'à 1500 m d'altitude, plus disséminé en plaine. C'est une essence de lumière. Il préfère les climats tempérés et humides, et se trouve plus rarement en zone méditerranéenne. À haute altitude, il prend un port rabougri de buisson.

Cet arbre, qui est le plus répandu des sorbiers, est souvent planté comme arbre d'alignement ou d'ornement dans les parcs et jardins. Les fruits frais ne sont pas comestibles. Ils contiennent notamment des acides sorbique, malique et parasorbique (ce dernier étant toxique), ainsi que différents sucres dont saccharose, dextrose et du sorbitol. Ce sucre, qui fut découvert dans les baies du sorbier, est désormais synthétisé et utilisé comme édulcorant, indiqué notamment pour les diabétiques. Ils deviennent comestibles lorsqu'ils sont bien mûrs, blets, et à condition d'être cuits. Ils servent parfois à préparer des confitures, et aussi à fabriquer, par distillation, une boisson alcoolisée du type kirsch. Ils ont été utilisés pour fabriquer des appâts pour les oiseaux. Ils ont des propriétés laxatives et diurétiques.

Le bois, dur et blanc, était apprécié pour fabriquer les rayons de roues de charrettes ou des manches d'outils, ou pour le tournage.