Crash Team Racing

En 1999, le studio californien Naughty Dog mettait un terme à l’histoire qui le liait à Crash, le célèbre bandicoot dessiné par Charles Zembillas et Joe Paerson, et qui deviendra la mascotte de la PS1, console de salon emblématique de Sony. Jeu de plateforme salué par la critique et adulé par les joueurs, Crash Bandicoot s’imposera dans le cœur tout le monde et marquera considérablement l’industrie du jeu-vidéo.

Crash Team Racing, la naissance d’un jeu culte

Surfant sur le succès de son bandicoot, le studio californien ne tarde pas à développer plusieurs autres jeux autour de l’animal anthropomorphique. C’est ainsi que Naughty Dog crée « Crash Team Racing », un jeu de kart qui marquera à son tour les joueurs par son originalité et son gameplay endiablé. Depuis, nombre de joueurs nostalgiques espéraient un remaster de CTR.

Il aura fallu attendre 20 ans pour que Activsion et Beenox répondent aux prières des joueurs. Crash Team Racing : Nitro Fueled est désormais disponible sur toutes les consoles et compte bien s’imposer comme la référence incontestable du jeu de kart sur consoles next-generation.

Non, il ne s’agit pas d’un clone de Mario Kart

La comparaison est facile, et pourtant, lorsqu’il s’agit de Crash Team Racing, elle n’a pas lieu d’être. En effet, qu’il s’agisse de sa version originale ou de son remaster, CTR n’a peu, voire rien à voir avec le célèbre jeu de kart de Nintendo inspiré de l’univers de Mario. Certes, à l’époque où Mario Kart était la référence dans le jeu de Kart, Sony se devait de riposter en créant à son tour un équivalent. Le studio californien chargé de cette délicate tâche s’était pour autant promis de ne pas créer une copie, voire de ne pas s’inspirer du tout de Mario Kart.

Manette en main et dès les premières courses, le constat est sans appel : CTR est un jeu de course à part qui n’a rien à voir avec son concurrent. Nerveux, dynamique, fun, à la fois léger et exigeant techniquement, CTR a développé ses propres codes et un gameplay propre à lui. Par ailleurs, à l’époque de sa sortie plusieurs spécialistes ont déclaré qu’en termes de gameplay, CTR était nettement plus agréable que Mario Kart.

Un remaster remarquablement soigné

Si avez eu la chance de jouer au tout premier CTR, nul doute que vous en gardez un paquet de souvenirs mémorables. Ne souhaitant surtout pas décevoir les attentes de l’ancienne génération, tout en ayant l’ambition d’offrir un jeu de kart moderne par excellence, Activision et Beenox n’ont pas lésiné sur les moyens. Crash Team Racing : Nitro Fueled réussit la délicate tâche d’offrir un vibrant hommage au jeu de base tout en exploitant le potentiel technique des nouvelles consoles. L’univers visuel du jeu notamment a complètement été revisité pour le plus grand bonheur des rétines. Oui, le constat est sans appel : CTR Nitro Fueled est une véritable réussite esthétique.

Un gameplay toujours aussi fun et exigeant

En termes de gameplay, CTR Nitro Fueled reste fidèle à la recette qui a fait le succès du jeu original. Reprenant le système de dérapages et de boost emblématique de la saga, le gameplay du jeu se distingue par sa précision, sa technicité et son exigence. Si c’est la première fois que vous mettez la main sur CTR, attendez-vous à être dérouté lors de vos premières courses. Toutefois, au bout de quelques heures de jeu et une fois les bons réflexes acquis, jouer à CTR Nitro Fueled procure de sacrées émotions. Les circuits déjantés, les courses endiablés et les personnages haut en couleur auront de quoi vous occuper des heures durant.

Par ailleurs, si vous êtes débutant sur CTR Nitro Fueled, n’oubliez pas de commencer par le mode « aventure » du jeu. Cela vous permettra de vous familiariser avec le gameplay et le mécanisme du jeu.